03/11/2013

Liege : Le théatre de Liège

Le théatre de Liège est dans ses murs .

Revoyons en quelques images le travail nécessaire pour adapter le bâtiment aux contraintes  d'un théatre moderne .

Le chantier comprend la démolition de maisons place du XX août , une extension rue des Carmes ainsi que dans la cour Charles Magnette .

Cela fait plaisir de retrouver une animation dans ces lieux qui étaient laissés à eux-même depuis longtemps .

Et l'intérieur ? 

Le grand escalier a été sauvegardé  , Le café des arts renaît  , un restaurant  ( "le balcon de l'émulation" ) a pris place au premier étage , restaurant dont la cuisine est signée du chef de l'écailler ( Eddy Deketelaere) , une librairie est située au rez de chaussée ...

Les architectes  : Pierre Hebbelinck  et Pierre de Wit

 

liege-theatre,liege-emulation

Le théatre de Liège , place du XX août

liege-theatre,liege-emulation,place-du-xx-août-théatre

Archives : démolition de maisons à côté de l'Emulation

liege-theatre,liege-emulation

 

liege-theatre,liege-emulation,place-du-xx-août-théatre

Archives : extension du théatre rue des Carmes , démolition d'une maison de commerce ( boucherie )

liege-theatre,liege-emulation

extension de la rue des carmes

liege-theatre,liege-emulation

 

liege-theatre,liege-emulation,place-du-xx-août-théatre

Archives  : Rue Charles Magnette , n° 9

liege-theatre,liege-emulation,place-du-xx-août-théatre

La cour dans son état actuel  , on voit  le bâtiment actuel du théatre dans le fond de la cour .

Il faut le savoir ! Dans cette cour se cache un bâtiment ancien ( sur la gauche ) , il est littéralement entouré et masqué par des buildings , il faut entrer dans la cour pour le voir . ( quand la barrière est ouverte !)

Il s'agit d'une aile préservée de l'ancien couvent des soeurs du Val Sainte-Anne , dites Soeurs-de-Hasque ou de Hasselt , couvent construit en style mosan vers 1618 et restauré en 1921 .Au centre de la façade , une Vierge à l'enfant .

Elle est appelée actuellement "Maison Renaissance" .

liege-theatre,liege-emulation

La maison Renaissance ( à l'intérieur de la cour ) , rue Charles Magnette

liege-theatre,liege-emulation

Place du XX août , Le café du théatre : "Le café des arts " , dans le fond , le hall et la billeterie

liege-theatre,liege-emulation

Le restaurant " Le balcon de l'émulation" est situé à l' étage ( aussi accessible par ascenseur )

liege-theatre,liege-emulation

L'escalier d'honneur

 

liege-theatre,liege-emulation

La verrière

liege-theatre,liege-emulation

Le restaurant  avec vue sur l'Université et la place du XX août

liege-theatre,liege-emulation

http://www.pierrehebbelinck.net/atelier-equ.php

 

02/05/2010

LIEGE François-Charles de VELBRÜCK

 

Il est des sujets hautement symboliques , et en soi difficile à traiter .

Bien souvent en passant place du XX août , sortant du bâtiment de l’Université , j’ai regardé  l’Emulation et pensé : il faut que j’en parle .

Mais , il y a peu à dire ou beaucoup … selon l’angle abordé , l’Emulation nous fait entrer dans le domaine foisonnant des idées , dans le 18 ème siècle , le Siècle des Lumières .

Derrière tout cela , une personnalité , celle de François-Charles de Velbrück , Prince-évêque .

Un personnage fascinant , progressiste , en accord avec son temps .

Qu’ a-t-il laissé comme témoignage en ville ?

Un petit voyage au pays des Lumières .

 

.

P1040532

 

.

François-Charles de Velbrück  est né en 1719 au château de Garath  ( Dusseldorf ) , il décède en 1784 au château de Hex  ( Tongres ) .

Il est élu  Prince-évêque en 1772 .  

Protecteur des philosophes , amis des arts et des lettres , il s’employa à propager les Lumières et pris une part importante au développement intellectuel et artistique de la principauté .

Velbrück préoccupé du bien-être de ses sujets ,  (il fut d'ailleurs très populaire)  pris de nombreuses initiatives sociales , il lutta contre le vagabondage et la mendicité , s’attaqua au chômage . Il contribua à la mise en oeuvre de travaux publics dans la Cité . Velbruck encouragea le développement  des industries et des manufactures locales .

Il créa l’Académie de peinture , de sculpture et de gravure , fonda une école gratuite de dessin pour les arts mécaniques , un cours gratuit de mathématique , une école gratuite sur l’art de l’accoucheur .

Tolérant il laisse circuler le Journal Encyclopédique et l’Esprit des Journaux .

Fervent défenseur des principes de liberté , égalité , fraternité  , Velbruck se lia d'amitié avec Voltaire , il possédait aussi un portrait de Jean-Jacques Rousseau .

 En 1779 , il institua La société d’Emulation , véritable cercle de pensée et de libre discussion

.

P1040353

 

 L'émulation 

 

 La Société à sa création comprend trois catégories de membres :Les associés résidants ( abbés , chanoines , dignitaires civils , avocats , médecins , pharmaciens , bourgmestres ( honoraires ou en fonction ) , rentiers , propriétaires …) ; Les associés honoraires ( des personnalités hors de la Cité issues  des domaines politique , scientifique et des arts ) ; les associés correspondants .  

 

La Société organise de nombreuses activités ,  des joutes poétiques , des concerts  , des expositions de peintures , sculptures et gravures ,   sans oublier  , toutefois , les domaines nouveaux des techniques et des sciences .

L'émulation possédait une bibliothèque , Velbruck fit don à celle-ci d'un exemplaire de "L'Encyclopédie" de Diderot et d'Alembert .

La Société pris rapidement beaucoup d'extension en raison de la personnalité des hommes d'action qui s'y réunissaient sous la présidence de Velbruck .

  

( (4) Freddy Lamarche – Historique de la Société Libre d’Emulation  , Brève histoire de 200 ans et quelques )

.

P1040354

L'Emulation dans son état actuel , "placardée" de partout , une honte . Son aménagement est prévu pour accueillir le Théatre de la Place , toutefois les travaux tardent . Nous attendons tous que l'Emulation retrouve son lustre d'avant .

 Lors de l'occupation de Liège par l'ennemi ,  le soir du 20 août 1914 , des soldats ivres boutèrent le feu à de nombreuses maisons de la place de l'Université. Cet incendie accompagnés de fusillades, causa la mort de vingt-huit personnes, toutes civiles.  (origine du nom de la place du  XX août )

 L'Emulation brûla de fond en comble, avec perte totale de la bibliothèque, des archives et des collections , absolument tout disparut , y compris le buste en marbre de Velbruck, sculpté par Evrard, en place depuis 1779 et les orgues, installées en 1880.

 Dès 1918 , Emile Digneffe ( qui décédera en 1937) travaille à la renaissance de l’Emulation avec d’autres membres du Comité de reconstruction ,  il faut toutefois attendre 1939 pour assister à  l’inauguration du nouveau bâtiment en présence du Baron de Launoit , président du Conseil de l’émulation et du Bourgmestre Xavier Neujean .

( (4) Freddy Lamarche – Historique de la Société Libre d’Emulation  , Brève histoire de 200 ans et quelques )

.

P1040506

La Société Littéraire

En 1779  , La Société Littéraire est un centre animé où se réunissent les hauts dignitaires de la Ville et du Clergé . C'est surtout un lieu de sociabilité , l'équivalent des "Salons littéraires" Parisiens . On peut y rencontrer de beaux esprits , s'adonner à la conversation , à la lecture , par exemple ,  des journaux de l'époque .

La Société Littéraire a été fondée par Velbruck , d'abord située en Haute Sauvenière , ensuite inaugurée à son emplacement actuel en 1787 ( 3 années après le décès de Velbruck ) .

.

P1040526

.

Le cloitre de la cathédrale Saint Paul et le mausolée du Prince-évêque Velbruck  

Au décès de velbruck , un  mausolée lui est consacré dans la cathédrale Saint Lambert .

 

Lors de la destruction de la cathédrale saint Lambert  par les révolutionnaires , le monument a  été rendu au Comte d’Ansembourg , et le cercueil de Velbruck a été rendu à un de ses fils , Charles de Graillet , et a été déposé dans son hôtel particulier . A la mort de son fils (1799)  commence un long périple des restes du Prince-évêque  qui heureusement se termine dans les années 30 . Il rentre comme on pourrait le dire « à la maison » , pris en charge par ses descendants , sa dépouille regagne  Hex et repose dans la crypte de la famille d’Ansembourg .

Le mausolée a été replacé dans le cloître de la Cathédrale Saint Paul .

P1000630

.

Velbrück était discret sur son lien à la Franc-Maçonnerie ,cependant ,  on peut percevoir au travers du bilan de son règne une illustration des idéaux Francs-Maçons comme la tolérance , l’ouverture d’esprit  …

Les témoignages qui  font état de son appartenance sont indirects , comme des courriers de l’époque de tiers se rapportant à des prises de position ou des interventions du Prince-évêque .

( lire dans : Illustres et Francs-Maçons (2) , pages 15-22 , le texte de José Orval à ce sujet )

( lire dans : Le siècle des Lumières dans la Principauté de Liège (1)  pages 117 et 118 )  

 Dans son entourage familial on notera que depuis 1773 , le neveu de Velbruck , Joseph –Romain d’Ansembourg faisait partie de la Parfaite Intelligence . Les deux fils de Velbrück : Charles-François de Graillet , né en 1762 et François-Charles  , né en 1773 ,  étaient aussi francs-maçons  ainsi que son beau-frère Charles-François Horion .  (3)

.

 

P1020041

 Les jardins du chateau d'Hex

Le chateau de Hex ainsi que les terres et fermes s'y rattachant étaient  la propriété personnelle de Velbruck . Il  avait déjà en sa possession ce que l'on appelle  "un quartier de Maitre"  à Hex . Il va l' agrandir par l'achat d'une ferme , d'une grange , d'un paturage , d'écuries , il est à cette époque , en 1769  , trésorier à Liège . La destination première de la propriété semble être un pavillon de chasse .

Velbruck continua au fil du temps , par achat ou échange à se constituer un domaine , son oeuvre sera poursuivie avec talent par ses descendants (Ansembourg et Ursel ) .

Velbruck séjournait à Hex au printemps et à l'automne ,  en hiver  , il résidait au palais de Princes-évêques de liège , il passait l'été dans la résidence officielle de campagne des Princes-évêques au Château de Seraing .

Velbruck était  amateur de plantes et de jardins , il enrichit les collections de plantes exotiques du Château de Seraing  , fit venir des graines et plantes du monde entier , envoya des jardiniers en stage à l'étranger pour les former .

A sa mort le domaine sera légué au fils de sa soeur  , Joseph-Romain  de Marchant comte d'Ansembourg , qui en tant que légataire universel , va hériter de la bibliothèque , des oeuvres d'art , du cabinet de curiosité .

La propriété actuelle est le fruit d'un long travail sur plusieurs générations , ( jardins à la française , jardins anglais  , roseraie , potager , verger ,  fruitiers palissés )

Il faut aller voir les jardins autour du château en juin ( journées des plantes ), lorsque les rosiers sont en pleine splendeur .

.

P1020033

.

Références :

(1) Le siècle des Lumières dans la Principauté de Liège , Musée d’art wallon , catalogue de l’exposition , éditeur Massoz , 1980 .

(2) Illustres et Francs-Maçons , Coordonné par Luc Nefontaine , collection La Noria , Editions Labor , 2004.

(3) Hex , genèse d’un jardin princier , Chris De Maegd , Urselia et Fonds Mercator , 2007

(4) Historique de la Société Libre d’Emulation  , Brève histoire de 200 ans et quelques - Freddy Lamarche  ) http://www2.ulg.ac.be/slemul/historique/220_ans.html

( Le site de web de l'Emulation est hébergé par l'Université de Liège )

 

Prochain Post dimanche 9 mai 2010 .