09/07/2011

Liège Les musées

 Combien y a t-il de musées à Liège ?

Le musée d'art moderne ( Mamac) et le cabinet des estampes au parc de la Boverie  , le musée d'art wallon en feronstrée , Le Grand Curtius en féronstrée , le musée de la vie wallonne en Hors Chateau , le musée d'Ansembourg en feronstrée , le Mad Musée dans le parc d'avroy , l'Archéoforum sous la place Saint Lambert , le trésor de la Cathédrale Saint Paul , le musée de zoologie Van Beneden , Aquarium Dubuisson , musée Gretry , le musée de plein air sur le campus Universitaire de Sart Tilman

 

Copie de P1000282.jpg

La Mamac , le Musée d'art moderne

 

P1000179.jpg

Le musée van Beneden , Musée Zoologique et l'Aquarium , la maison de la science

 

http://www2.ulg.ac.be/sciences/musee.htm

 

 

 

P1000267.jpg

Musée d'Ansembourg , musée des arts décoratifs du XVIII ème , le plus attachant de nos musées , dans une maison conservée en "l'état" . 

( ...) L'hôtel d'Ansembourg, parfois appelé hôtel Willems, du nom de son commanditaire, un marchand et banquier liégeois, est construit en Féronstrée de 1738 à 1741, à l'emplacement d'une ancienne maison canoniale. En 1903, l'hôtel est acheté par la Ville de Liège, puis restauré par l'architecte de la Ville, Joseph Lousberg, afin de le convertir en Musée des Arts décoratifs. Inauguré en 1905, il porte le nom de Musée d'Ansembourg, en hommage à cette famille illustre qui l'habita. La distribution des pièces est empreinte de symétrie et de faste, son escalier tournant monumental ouvert sur le vestibule amplifie l'impression d'espace. La présence d'un grand nombre de décors originaux fait de cet hôtel une des plus belles demeures patriciennes conservées de la première moitié du XVIIIe siècle. D'amples plafonds stuqués aux programmes mythologiques, un plafond peint par Coclers, des lambris sculptés et peints, plusieurs cheminées en marbre constituent des décors immobiliers exceptionnels pour mettre en valeur une vaste collection de mobilier du Siècle des Lumières. (...)

 

 Pierre Bernard

 

 

 

Copie de P1010549.jpg

Le musée de la vie Wallonne , les arts populaires de nos régions

P1000256.jpg

 

Le Grand Curtius , et ses nombreuses sections thématiques , ses expositions temporaires

http://www.grandcurtiusliege.be/collections/departement-d...

 

Copie de P1040658.jpg

Le musée du verre au grand Curtius

Copie de P1000162.jpg

 

Le cloitre de la Cathédrale saint Paul

http://www.tresordeliege.be/

P1000294.jpg

La place Saint Lambert , en dessous des fouilles archéologiques , un musée sous-terrain  "l'archéoforum"

 

Copie de P1000192.jpg

Le campus du Sart Tilman , des oeuvres d'art disséminées sur le domaine Universitaire

http://www.museepla.ulg.ac.be/

 

Copie de P1000132.jpg

Le pont de fragnée ( Liège 1905) 

Liège 2017 , rejoignez le site de l'expo 2017 ,

Vous pouvez laisser votre photo ( et faire partie de la mosaique de photos de la page d'accueil )

ou signer  "Je vote pour"

                                            http://www.liege-expo2017.com/index.php

 

 

 

 

 

 

17/04/2011

LIEGE Parcours d'artistes

 

Ça bouge à Liège ….

Des projets sont en train de se concrétiser  , Des chantiers sont en cours :

  Place du XX août , en face de l’Univ  , voici  la renaissance de l’ Emulation , enfin !

L’Opéra se transforme ,

Une construction avance sur le site de la « Cour Saint Hubert »  au pied du Mont Saint Martin ,

L’inauguration  de l’hôtel de luxe 5 *  , Crown Plaza  , situé dans les plus beaux Hôtels particuliers  Liégeois  ( Hôtel de Selys Longchamps et Hôtel des Comtes de Méan  )  est annoncé pour le mois de mai .

Ce mois d’avril est traversé par de nombreuses manifestations et expositions .

 

P1060269.JPG

 

Des expositions à Liège , il y en a de nombreuses pour le moment .

L'incontournable biennale de la gravure à la MAMAC , mais aussi  nombres d'expos sur le même thème dans d'autres lieux à Liège .

 

 

b08329x.jpg

 

 Albrecht Dürer ( Nuremberg , 1471-1528 ) , la mélancolie , burin , monogrammé et daté 1514 , dimensions 24x18,8 , collection de l'université de Liège

 

Faites le déplacement jusqu'à la place du XX août , entrez à l'univ , descendez les escaliers vers l'auditoire , la salle académique , tournez à droite , sortez dans la cour , vous y découvrirez la galerie Wittert .

Dans le cadre de la biennale de la gravure la galerie Wittert expose des gravures de Dürer .

.

Pour le moment , Il y a aussi le parcours d'artistes ( Chic and cheap )  jusqu'à la fin du mois d'avril , de jeunes plasticiens sont exposés dans des vitrines de commerces  , une occasion de découvrir la marée montante des jeunes créateurs ( d'ici ou d'ailleurs ) . 

.

P1060245.JPG

 

Je l'ai photographié , mais je l'avoue ,  je n'ai pas compris .

Ou plutôt ,  j'ai eu une interprétation personnelle , très liégeoise , d'une fille de Meuse , habituée aux caprices du fleuve .

Combien d'immeubles anciens de Liège ont sur leur façade le souvenir des crues anciennes , des modestes plaques indiquant le niveau atteint par les eaux , j'ai cru qu'il s'agissait de cela .

Car , Ici sur le batiment du palais Curtius , il s'agit d'art , d'art conceptuel :

(...)

Figure-clé de l'art conceptuel, Lawrence Weiner a choisi pour médium, depuis la fin des années 60, "le langage et les matériaux auxquels (le texte) se réfère". À la même époque, il écrit même que "L'œuvre ne doit pas nécessairement être réalisée"... Sur ces principes, il expérimente donc des formes d'exposition et de diffusion qui déplacent les définitions traditionnelles de l'objet d'art. Une œuvre peut ainsi se multiplier sur les supports les plus variés - livres, enregistrements sonores, films, inscriptions murales et bien d'autres -, chaque fois nouvelle ... Au Grand Curtius, par exemple, le texte ne s'inscrit pas seulement sur la verrière d’une galerie donnant sur la cour du palais Curtius, mais aussi sur deux plaques portant la transcription du même texte en quatre langues ainsi que sur une cinquantaine de drapeaux qui battront sur les ponts de Liège avec le texte "WATER FINDS ITS OWN LEVEL" ("L'eau trouve son propre niveau").

 (...)

Bien des spectateurs resteront sans doute "interdits", stupéfaits devant cette intervention singulière à la fois par son langage, son caractère apparemment décalé par rapport à son environnement, l'incertitude dans laquelle elle nous plonge. Pour Weiner, le rôle de l'artiste ne consiste en rien d'autre que d'être "publiquement perplexe, "de s'investir dans des choses qui n'ont pas de réponse toutes faites". Au spectateur de construire significations et métaphores. Ici, la rêverie du visiteur autour de "STRAIGHT IS THE GATE BUT WATER FINDS ITS OWN LEVEL" - avec la durée qu'il suggère - sera sans doute nourrie par la proximité d'une ancienne porte de Liège et le passage millénaire du fleuve le long des murs de la maison Curtius. Ou par la situation de la ville aux abords de frontières territoriales et linguistiques ô combien étroites, qui n'ont jamais empêché les flux et les équilibres de populations. Ou encore par l'idée que malgré les obstacles auxquels l'art est constamment en bute, la création, toujours, se déploie ... Le texte, quoi qu'il en soit, ne sera jamais ni résolu, ni épuisé.

(...) 

tiré d'un communiqué de presse , signé Yves Randaxhe

 

 P1060237.JPG

 

 

En face du Grand Curtius , l'oeuvre "Les principautaires" de Mady Andrien

 

P1060236.JPG

 

 

Le printemps est bien là et aussi la promesse de l'été .

En faisant mes courses de fruits et légumes  , dans le magasin "les halles" , place cathédrale , le patron s'est approché de moi , pour me faire goûter la première cerise de l'année .

Un délice !

Il m'a conseillé de garder le noyau et de le mettre dans mon portefeuille .

Ma grand mère me disait autrefois , de faire un voeux pour le premier fruit de l'année ,  car il faut espérer que ses souhaits se réalisent .

Je me demande bien lequel de mes deux voeux se réalisera .

  

26/10/2008

LIEGE FERONSTREE

Féronstrée existe depuis le X ème siècle , son nom apparaît dans des documents à partir du XII ème siècle et fait référence aux métiers touchant au travail des métaux .

La rue Féronstrée conserve d'anciens hotels particuliers ainsi que de belles maisons du XVIII ème siècle .

 

P1000267

Le Musée d'Ansembourg , ancien hôtel particulier du banquier Michel Willems  (1738) , actuellement musée des arts décoratifs Liégeois du XVIII ème siècle , une petite merveille , un musée à taille humaine , l'illustration de l'art du mobilier à Liège ( collection de mobilier Liégeois de style Louis XIV , Régence , Louis XV et  Louis XVI ainsi que de mobilier marqueté ) .

Le Musée d'Ansembourg , n° 114 , en Feronstrée

P1000268

En face , La Mésangère , le magasin d'antiquité d'Albert Vandervelden .

P1010503

Les vitrines du magasin, un spectacle renouvellé régulièrement pour le plus grand plaisir des passants .

Albert Vandervelden expose habituellement à la foire des antiquaires de Maastricht ( TEFAF) , un événement international et même mondial en matière d'antiquités .

P1000127

La rue saint Georges , devant le Musée d'art Wallon .

P1000012

L'église Saint Barthélemy , entre féronstrée et hors-chateau

P1010506

L'intérieur de saint Barthélemy , une très belle rénovation intérieure , la blancheur au service des décors .

P1010057

Le Musée d'art Wallon et la cité administrative .

Une tristesse !  A t-on déja pensé au moral des fonctionnaires qui ont comme seule vue cette étendue désertique .Et pour le visiteur , le touriste , qu'en est-il de l'attractivité , de la convivialité que l'on attend d'un Musée ( en tout cas de nos jours )

Un peu de verdure serait la bienvenue , comme par exemple un jardin central ( si techniquement , la dalle le permet ).Ou - Pourquoi pas un mur végétal , comme la réalisation de Patrick Blanc pour le Musée du quai Branly à Paris .

Patrick Blanc , botaniste , chercheur au CNRS et professeur à l' Université de Jussieu ( Paris VI) , réalise des murs végétaux . Ses créations sont basée sur l'observation de  la nature  . Il reproduit  artificiellement l'enracinement de végétaux comme on peut le voir sur des parois abruptes ou verticales des forets tropicales  sans qu'il ait contact avec le sol . Il a d'ailleurs déposé un brevet ( Mur végétal ) concernant une nouvelle technique de culture verticale , où il s'affranchit du poids du substrat et permet la colonisation de surfaces verticales .

La technique consiste en un agrafage de 2 couches de feutres polyamide disposé sur des plaques de PVC expansé, lui- même fixé sur une ossature métallique , qui assure une isolation avec le mur porteur .

On va ménager des poches dans le feutre ( une marsupialisation !) qui seront remplies de substrat , un réseau d'arrosage est mis en place dispensant de l'eau et des nutriments et circulant sur l'ensemble du mur ;

Le choix des plantes est capital , pour la pérénité de l'oeuvre et pour la beauté de l'ensemble ( lqui a une durée de vie d'au moins 30 ans et nécessite un entretien réduit mais régulier ) .

Pour plus de renseignements :

http://www.murvegetalpatrickblanc.com/

 

 

Prochain Post le dimanche 2 novembre 2008 , en soirée .

27/04/2008

LIEGE LE GRAND CURTIUS

A l’occasion de l’opération  « chantiers ouverts » ,

Ce 27 avril 2008 , véroniqueliège  a enfilé son casque et a visité  pour vous le chantier du Grand Curtius , quai de Maastricht  , 8 , 4000 Liège .

 

L’ouverture du musée est attendue pour le printemps 2009 .

Le complexe reprend un ensemble de bâtiments dont la maison Curtius ( quai de Maastricht et ruelle du Mont de piété ) , L’hotel  Hayme de Bomal ( ancien musée d’armes , 2 facades , quai de Maastricht et Féronstrée ) , l’hôtel de Wilde  ( quai de Maastricht ) et la maison Brahy ( Féronstrée ) .

 

La superficie totale du site avoisine les 10.000 m² .

Le musée comprendra un parcours chronologique sur 2 niveaux , des parcours thématiques sur 3 niveaux , des expositions temporaires reparties sur 3 niveaux .

La surface consacrée à l’exposition permanente sera de 5.300 m² et celle dédiée aux expositions temporaires  de 1.300 m² .

 

Les différents édifices communiquent entre-eux  au travers d’un parcours intérieur , et d’une multitude de cours  offrant chacune des particularités architecturales  propres .

La surprise est du voyage .

On pouvait craindre vu de l’extérieur un ensemble un peu dépareillé , mais la confrontation  d’architecture de différentes époques , de matériaux différents , de contrastes entre  murs enduits  , briques ,  granit  est  une réussite .

 

Mieux  , on a conservé un vieux marronnier qui en cette saison commence à déplier ses feuilles .

 

 

 

 

 

Copie de P1000498

 

Porte donnant sur la ruelle du Mont de piété

 

P1000496

Façade latérale de la maison Curtius , vue de la ruelle du Mont de Piété

 

P1000497

P1000499

P1000501

Bâtiment donnant sur la rue Féronstrée

 

P1000503

 

P1000504

P1000505

L'hôtel de Wilde , cour intérieure

P1000506

 

L'hôtel Hayme de Bomal , à gauche la façade vers le quai de Maastricht ( la Batte ) à droite la façade débouchant sur Féronstrée

P1000500

L'arrière de la Maison Curtius , cour intérieure et son marronnier

 

 

véroniqueliège attend impatiemment de pouvoir aller boire un verre à la cafet’ du musée Curtius ou même d’ y aller manger si on crée un resto sympa , convivial et de bon niveau .(C’est très tendance les restos de Musée )