05/10/2008

LIEGE PONT DE FRAGNEE

Le pont de fragnée est , dit-on, le pont préféré des Liégeois .

C'est un héritage de l'exposition Universelle de Liège de 1905 , au même titre que le musée de la Boverie et le pont Hennebique .

L'exposition Universelle de Liège de 1905 a eu un impact important ( comme souvent les expo de ce type ) sur le développement urbanistique de la ville , par la réalisation de grands travaux .

A partir de là , de nouveau quartiers vont s' implanter notamment au niveau des Vennes , et favoriser l'expansion de la ville .

L'expo Universelle , c'est aussi une vitrine économique , comme le dit Christine renardy dans son livre " Liège et l'exposition Universelle de 1905 " :

( ...)En 1905 donc, la ville a connu un moment de plénitude, un moment de reconnaissance internationale: fière de ses acquis, elle a pu s'exposer au monde après avoir lancé elle-même les invitations. Liège est à l’apogée de l’ascension entamée au début de l’ère industrielle d’abord à petits pas, puis dans la seconde moitié du siècle à un rythme plus rapide quand par effet de boule de neige le processus d’expansion économique s'est immanquablement acceléré. Moins de dix ans plus tard, la 1ère Guerre mondiale stoppera net cet élan, car proche de l’Allemagne, qui constitue depuis le Moyen Âge un de ses débouchés naturels, l'industrie de Liège sera très durement pénalisée par les hostilités. Au sujet de l’Exposition universelle de 1905, le représentant français Fernand Chapsal s’exprime ainsi: "Cette entreprise, la ville de Liège l’a accomplie avec un plein succès, grâce à un noyau d’hommes audacieux et tenaces, qui ont montré ce que la féconde combinaison de l’initiative privée avec la collaboration des services publics peut accomplir".( ...).

De nos jours , le pont de Fragnée , restauré , brille de tous ses ors ; de nuit , il est subtilement mis en valeur par un éclairage bleuté , il voisine avec un nouveau , un petit jeune , fleuron lui aussi de notre savoir-faire Liégeois , le pont haubané .

P1000139

Le pont de Fragnée a été construit de 1901 à 1904 , pour l'exposition Universelle de Liège de 1905 , Il est inspiré du modèle du pont Alexandre III , de Paris .Il a été conçu sur le plan technique par l'ingénieur Jacquemin , les décors sont de l'architecte Demany , les bronzes sont signés de Victor Rousseau .

La structure métallique a été réalisée par les ateliers de John Cockerill  .

P1010378

Le pont de fragnée atteint la longueur de 177 m , la largeur du tablier actuel est de 17m , elle était de 16 m à l'origine . Il a été sabordé en 1940 pour raison stratégiques et  a été reconstruit à l'identique en 1946.

P1000918

Le pont Alexandre III , qui a été construit de 1897 à 1900 , pour l'exposition Universelle de Paris de 1900.Les structures métalliques proviennent des usines du Creusot , ont été acheminées par bateau , et montées par grue sur place .Ce pont est long de 115 m , et d'une largeur de 40 m , il est d'un seul tenant .

C'est un pont qui présente une grande portée et une faible hauteur , pour éviter une déstabilisation de ses ancrages , les berges ont ont été renforcées et les 4 colonnes de part et d'autre du pont jouent un rôle de contre-poids .

P1010369

Le pont de fragnée  est suivi d'un autre pont , le pont de fetinne qui enjambe  l'Ourthe , en filigrane , l'église Saint Vincent .

P1010368

Les bronzes du pont de fragnée , les allégories du jeune et du vieux Fleuve .

P1010372

Les réverbères , ( plus simples que leurs homologues français ) , un goût de " belle époque " 

P1010377

Deux colonnes de granit à chaque entrée surmontées d'une Renommée .

 

P1000133

Bibliographie :  Liège et l'Exposition universelle de 1905 , Christine Renardy , Marlène Britta , Sébastien Charlier , Alexia Creusen , Collectif , édition Pire , 2005 .

Prochain Post le dimanche 12 octobre 2008 en soirée .
 

10/08/2008

LIEGE LE VERTBOIS

L'origine de la rue du vertbois est très ancienne , la rue comptait  dans le passé de nombreux établissements religieux , notamment trois béguinages et une maison d'instruction chrétienne .

En 1701 , au n° 13 de la rue ,  le Baron de Surlet-Chokier fonde par donation l'hospice des incurables et des filles repenties , l'édifice sera construit de 1701 à 1703.

La chapelle dédiée à Saint Charles Borromée sera consacrée en 1712.

Les batiments connurent de nombreuses affectations , les femmes incurables y restent jusqu'en 1891 puis sont transférées au Valdor .L'aile gauche sera affectée ensuite à l'école mécanique de la Ville de liège .

L'aile droite abrite dès 1892 les orphelins ,l' accueil des orphelins au Vertbois se poursuivra de nombreuses décennies pour se terminer vers 1981 .

Le vertbois abrite de nos jours le Conseil économique et social de la Région Wallonne ( CESRW ) ainsi que d'autre institutions .

Le bâtiment sera accessible aux journées du Patrimoine le 13 et 14 septembre 2008  .

a1000394

Une des cours intérieure  , côté rue du vertbois

P1000002

 

L'aile gauche a été détruite pendant la guerre , en 1950 , le batiment a été restauré selon un plan de symétrie par  rapport à l'aile droite toujours existante ( architecte Minguet ), le médaillon surmontant la porte représentant le Baron de Surlet-Cokier a été exécuté d'après un portrait attribué à Englebert Fisen .

P1010115

La chapelle est dédiée à saint Charles Borromée.

En 1793 , les armes du Baron ont été martelées , on voit encore le contour très effacé d'un écu .

P1010113

Le côté arrière donnant sur la rue de l'évéché , les jardins ont été créés par le paysagiste Delsemme .

NB: les catalogues des journées du Patrimoines 2008 sont sortis de presse !

Prochain Post le dimanche 17 août  en soirée .

03/08/2008

LIEGE QUARTIERS D' ETE

Août , la ville prend ses quartiers d'été . La circulation est plus fluide , l' air semble plus léger , pour peu on se croirait en vacances .

C'est l'occasion de flâner , de ralentir , de s'obliger à regarder des détails que l'on néglige peut-être dans la vie quotidienne .

La beauté des floraisons en ville , les parcs et plates-bandes tirées au cordeau , les pelouses publiques tondues de frais , les jardinières , et les balcons fleuris .

Petit hommage à ceux qui par leur travail quotidien rendent la ville plus belle , ainsi qu'aux particuliers qui contribuent individuellement à la convivialité de liège .

P1000869

Les terrasses , en arrière fond l'ancien auditorat militaire .

P1000870

Les terrasses d'Avroy , conçues par l'ingénieur blonden , les sculptures sont de A. de tombay , J. Halkin , L. Mignon .

P1010034

 

 

Floraison des catalpas au boulevard Frère-Orban.

Le Service des plantations de la Ville de Liège comprend une cinquantaine de jardiniers , accompagnés de manoeuvres répartis en brigades territoriales ( 7) qui couvrent les 6.900 ha que constituent la ville de Liège . Les secteurs territoriaux sont Boverie , coronmeuse , avroy , centre , cointe , citadelle , fetinne , angleur .S'ajoute aux effectifs les brigades volantes ( fontainiers , ateliers , conducteurs d'engins , volantes jardiniers ...)

Il existe aussi des services spécialisés : les serres horticoles , la pépinière , les décorations florales , les bucherons-élagueurs .

P1010032

 

Roses et lavandes le long du quai Van Beneden  , à côté de la sculpture " saut de mouton " de René Julien  .

La pépinière est située au Thiers à Liège , elle compte 6 hectares de superficie , et prépare les arbustes et arbres qui seront diposés dans les parcs  et avenues de la ville .

P1010068

Le 21 juillet à la cathédrale Saint Paul .

Les serres de la ville de Liège sont situées à Bressoux , elles produisent les plantes annuelles qui seront mises en place par les brigades territoriales . Ainsi 400.000 plantes sont préparées et plantées dès le 15 mai .

P1010085

Les bernaches du parc de la boverie .

P1010083

Le service effectue aussi l'entretien des fontaines , jets d'eau , des étangs et la gestion des parcs animaliers .

P1010089

 

Les floraisons en ville - la bignone  ou campsis de la rue de Rotterdam ( particulier )

P1010093

 Les roses trémières de l'avenue de Chaudfontaine ( particulier ).

Prochain Post le dimanche 10 août 2008 .

18/05/2008

LIEGE SAINT LAURENT

Après Sainte Croix et  le Mont-Saint-Martin  , nous arrivons à la rue Saint Laurent .

Là ,  deux ensembles de bâtiments incontournables : Sainte Agathe et Saint Laurent .

Sainte Agathe rénovée récemment est dans l'attente d'une réaffectation , Saint Laurent quant à lui abrite les Quartiers militaires . Saint Laurent  est , il faut le signaler , l'illustration d'une reconversion réussie d'anciens bâtiments abbatiaux .

L' ancien hôpital militaire ( que je n'ai pas connu ) évoque probablement pour certains d'entre-nous  de fameux souvenirs .

Je ne peux regarder les couloirs de l'hôpital militaire sans nostalgie car ils me rappellent ceux de l'hôpital de Bavière ( précisément le couloir entre la médecine A et B) , mêmes pierres bleues au sol , mêmes plafonds voûtés ...

P1000277

 

La chapelle de sainte Agathe date de 1663 .

Ancien couvent des Sépulchrines fondé en 1634 , supprimé en 1796.Propriété des Hospices Civils en 1803 puis de l'Assistance Publique .Un hôpital pour femmes "insensées" est établi en 1847 et confié aux Soeurs Hospitalières de Saint Charles de Borromée .

P1000278

Bâtiments conventuels de Sainte Agathe

P1000360

Saint Laurent , Ancienne abbaye bénédictine . P1000358

Saint Laurent , façade "ville" 

A l'origine présence d'un oratoire construit en 968 par Eracle et dédié à Saint Laurent . L'abbaye ( lieu d'un grand rayonnement intellectuel ) restera en fonction jusqu'en 1796 , et fait place à un hopital militaire ( jusqu'au début des années 90 ) , actuellement Quartiers militaires .

P1000362

Rue Monulphe , une rue au charme discret , au n° 74 , l'ancien vide-bouteille de l'abbaye Saint Laurent ( 2 ème moitié du 17ème siècle , 1652 )

P1000681
Derrière ce mur , rue Saint Laurent ,  une maison , présentant des éléments du 17 ème siècle , et une façade début du 19 ème siècle .

Chaque année , au printemps , la maison s'enveloppe d'un  long boa blanc , une voluptueuse glycine blanche fait le tour de ses murs .

P1000679
 

Prochain Post ,  le dimanche 25 mai à 20h15 , au prochain rendez-vous "veroniqueliege" vous attend pour la visite d'un chantier à  Liège .

 

04/05/2008

Liège Mont-Saint-Martin

Un endroit où l'on marche dans les pas de ceux qui ont fait où défait l'histoire de Liège

Un lieu privilégié fait de maisons splendides , d'hôtels particuliers qui ne montrent que d'austères façades à rue et dissimulent leur beauté au regard des passants .

Regardez en vous promenant boulevard de la Sauvenière au dessus du bâtiment du Ramada , vous aperçevrez toutes les façades "villes " de ces demeures remarquables .

Certaines ont des terrasses , d'autres des jardins , certaines  ( le côté gauche de la rue)  bénéficient de quelque chose qui parle au coeur des Liégeois , une vue spendide sur la ville.

Le Mont-Saint-Martin , c'est aussi , trois merveilles , la rue de la montagne , la rue des Bégards , le thier de la fontaine , de superbes volées d'escaliers , des raccourcis dans la ville , des lieux où le temps s'arrête .

 

P1000364

Vue du thier de la fontaine

Copie de P1000025

Copie de P1000027

La basilique Saint Martin , détail

Copie de P1000030

La basilique saint Martin , fondée en 963 par l'évêque Eracle , collégiale de 963 à 1797, paroissiale  depuis 1803.Le bâtiment Roman fut détruit dans l'incendie d' août 1312 lors du "mal Saint Martin".

La collégiale est reconstruite dès le début du XVI ème siècle ( travaux des architectes Paulus de Ryckel et ensuite Arnold Van Mulcken ).

Copie de P1000028

 

Copie de P1000024

La rue des Bégards , le départ des escaliers ( devant la basilique )  descendant vers le boulevard de la Sauvenière

Copie de P1000031

 

Copie de P1000033

 

L'hôtel de Sélys-Longchamps , nous en parlerons prochainement , ainsi que son voisin , l'hôtel des comtes de Méan .

P1000034

 

La rue de la montagne , situés au pied du Mont-Saint-Martin , les escaliers descendent vers le boulevard de la Sauvenière .

 

Prochain Post , Dimanche 11 mai 2008 , 20h15 .

30/04/2008

April in liege

Avril à Liège  

La place des franchises est toute retournée (dans l'attente d'un nouveau pavement ) imperturbables les prunus explosent .

P1000482

Cerisiers du japon , place des franchises

P1000484
 

P1000522

Pétales jonchant le sol , place de Bronckart

P100008

Le Palais Provincial  et ses magnolias

P1000209

Les serres du jardin botanique

27/04/2008

LIEGE LE GRAND CURTIUS

A l’occasion de l’opération  « chantiers ouverts » ,

Ce 27 avril 2008 , véroniqueliège  a enfilé son casque et a visité  pour vous le chantier du Grand Curtius , quai de Maastricht  , 8 , 4000 Liège .

 

L’ouverture du musée est attendue pour le printemps 2009 .

Le complexe reprend un ensemble de bâtiments dont la maison Curtius ( quai de Maastricht et ruelle du Mont de piété ) , L’hotel  Hayme de Bomal ( ancien musée d’armes , 2 facades , quai de Maastricht et Féronstrée ) , l’hôtel de Wilde  ( quai de Maastricht ) et la maison Brahy ( Féronstrée ) .

 

La superficie totale du site avoisine les 10.000 m² .

Le musée comprendra un parcours chronologique sur 2 niveaux , des parcours thématiques sur 3 niveaux , des expositions temporaires reparties sur 3 niveaux .

La surface consacrée à l’exposition permanente sera de 5.300 m² et celle dédiée aux expositions temporaires  de 1.300 m² .

 

Les différents édifices communiquent entre-eux  au travers d’un parcours intérieur , et d’une multitude de cours  offrant chacune des particularités architecturales  propres .

La surprise est du voyage .

On pouvait craindre vu de l’extérieur un ensemble un peu dépareillé , mais la confrontation  d’architecture de différentes époques , de matériaux différents , de contrastes entre  murs enduits  , briques ,  granit  est  une réussite .

 

Mieux  , on a conservé un vieux marronnier qui en cette saison commence à déplier ses feuilles .

 

 

 

 

 

Copie de P1000498

 

Porte donnant sur la ruelle du Mont de piété

 

P1000496

Façade latérale de la maison Curtius , vue de la ruelle du Mont de Piété

 

P1000497

P1000499

P1000501

Bâtiment donnant sur la rue Féronstrée

 

P1000503

 

P1000504

P1000505

L'hôtel de Wilde , cour intérieure

P1000506

 

L'hôtel Hayme de Bomal , à gauche la façade vers le quai de Maastricht ( la Batte ) à droite la façade débouchant sur Féronstrée

P1000500

L'arrière de la Maison Curtius , cour intérieure et son marronnier

 

 

véroniqueliège attend impatiemment de pouvoir aller boire un verre à la cafet’ du musée Curtius ou même d’ y aller manger si on crée un resto sympa , convivial et de bon niveau .(C’est très tendance les restos de Musée )