26/06/2011

LIEGE Académie des Beaux Arts

La semaine dernière , je suis allée aux portes ouvertes de l'Académie des Beaux Arts de Liège .

L'occasion de visiter cet immense bâtiment situé dans la rue des Anglais , de prendre connaissance des travaux d'élèves .

Pouvoir parcourir librement les locaux , voir les productions de l'année finalisées .

Une façon de se familiariser avec un bâtiment un peu impressionnant et avec un secteur que je ne connais pas : l'enseignement artistique .

La peinture , la sculpture , la gravure , le dessin , la photographie , la tapisserie et textile , l'illustration et bande dessinée , la publicité et la communication visuelle .

Savez vous qu' à l' Aca de Liège , les cours du soir ont 235 ans d'existence .

 

liege,academie-beaux-arts,academie-liege,musee-art-wallon-liege,rassenfosse-liege

L'académie des Beaux Arts , rue des Anglais

liege,academie-beaux-arts,academie-liege,musee-art-wallon-liege,rassenfosse-liege

C'est en consultant le catalogue des travaux d'élèves ( cours à horaire réduits ) , que j'ai pris connaissance de conférences et d'expositions qui ont eu lieu durant l'année 2010-2011 .

La dernière en mai : La peinture tibétaine en quête de sa propre modernité .

Si j'avais été informée , je pense que je m'y serait déplacée .

La diffusion de ce genre d'événement de la part de l'académie est , peut être , trop restreinte .

 

liege,academie-beaux-arts,academie-liege,musee-art-wallon-liege,rassenfosse-liege

J'avais des doutes sur l'expression artistique dans le domaine textile , après avoir visité une expo à Paris , (elle doit être maintenant terminée ) , mon regard à changé .

Les tout grands professionnels , font des choses extraordinaires , on dirait un vêtement , une sorte de kimono , c'est une oeuvre d'art destinée à être exposée .  Jon Eric Riis , du tout bon .

http://jonericriis-studio.com/blog/2011/02/21/press-relea...

« Pensées sur un fil », tapisseries de lisse contemporaines de Jon Eric Riis. Galerie Chevalier, 17, quai Voltaire et Galerie Myrna Myers, 11, rue de Beaune. 

.

liege,academie-beaux-arts,academie-liege,musee-art-wallon-liege,rassenfosse-liege

.

L'atelier-maison d'Armand Rassenfosse ( 1862-1934) , la maison est de l'architecte Paul Jaspar , une figure connue de l'architecture Art Nouveau .

 

Vous n'avez plus qu'une semaine ( l'expo est prolongée jusqu'au 3 juillet )  pour aller voir l'exposition sur Armand Rassenfosse qui se tient au Musée d'art Wallon en Feronstrée .

Une exposition très complète qui reprend ce qui a été son oeuvre majeure , son activité de graveur .

On y voit  aussi , et c'est très intéressant les éléments techniques , comme les matrices de cuivre ou de zinc que l'artiste grave et va ensuite encrer  , les différents états d'une même oeuvre , sa presse est exposée .

Regardez la notice à côté des gravures, et posez vous la question .

Quelles sont les techniques mises en oeuvre ? Pointe sèche , vernis mou ,  aquatinte ... pointe sèche seule ... lithographie  ...

J'essaye d' avoir un temps de réflexion pour comprendre la technique .

Une belle opportunité de voir la diversité d'une oeuvre  et la diversité technique .

On y voit aussi , des huiles , des affiches de Rassenfosse ( Imprimerie Bénard ) .

Les célèbres illustrations des "Fleurs du mal" de Charles Baudelaire  en 1899, et là on rejoint l'esprit "Ropsien" .

Si vous avez l'occasion de voir un exemplaire de ce recueil en vente publique ou chez les Antiquaires-Libraires , n'hésitez pas à le consulter . ( ou à l'acheter )

Armand Rassenfosse a construit son oeuvre autour de la représentation de la femme .

Cependant mon préféré , mon cri du coeur , reste  Ernest Marneffe , peintre de la femme .

 

 

16/06/2011

Images de Paris

Paris : L'image dans l'image

A Paris , une exposition s'est tenue en mai , au centre Wallonie-Bruxelles .

Son titre "L'art de l'irrévérence"  . Cette expo était orchestrée par le centre d'art contemporain  "La châtaigneraie" de Flémalle .

Après réflexion , il est possible que l'irrévérence soit Liégeoise . Ce côté frondeur , cette autodérision  se retrouve certes dans l'art mais aussi dans la vie quotidienne Liégeoise .

C'est ce qui fait le bonheur de vivre à Liège , ici on est ,  un peu anti-conformistes , un peu transgressifs , un peu irrévérencieux , c'est vrai .

Liège est une ville décontractée , loin des préoccupations du paraître , une certaine façon de concevoir la Liberté  , de langage d'abord , de vivre ensuite  . 

J'aime ceux qui nous embellissent la vie , qui avec une seule parole vous font passer une belle journée ou même une belle semaine .

Si vous avez l'occasion de voir l'expo sur l'irrévérence ,  en Belgique , allez y . 

Les artistes : Roland Breucker , Jacques Charlier , Dominique Castronovo , Capitaine Lonchamps , Jacques Lizene , Messieurs Delmotte ,  Sophie Langhor .....

 

P1060551.jpg

Le Musée d'orsay est en rénovation , sur des gigantesques bâches , des publicités .

P1060539.jpg

L'actualité sur les kiosques .

P1060581.jpg

L'Opéra , un bus touristique .

P1060638.jpg

Beaubourg , commémoration de la naissance de Georges Pompidou

P1060640.jpg

Un Mollet tatoué dans le métro

P1060636.jpg

L'exposition "l'art de l'irréverence"  au centre Wallonie - Bruxelles

L'exposition est actuellement au musée de la vie wallonne à Liège voici une biographie des artistes exposés :

 http://www.viewallonne.be/files/mvw/irreverence.pdf

Liège se distingue par un foisonnement d'artistes , qui viennent de tous les horizons , Liégeois d'origine ou pas , la cité ardente semble être un terreau fertile pour la création  .

 

P1060639.jpg

"Ambassade de Belgique , Représentation Wallonie-Bruxelles , Cette porte est une sortie de secours ."

Celle -ci , Se situe dans le quartier de Beaubourg . L'autre  Ambassade "la Fédérale " se situe à l'Etoile , dans un hôtel particulier dits "Des Maréchaux" , demeures situées autour de l'arc de Triomphe .  

11/06/2011

Paris ( suite )

 

Au détour d’une de mes promenades à Paris en mai , j’ ai suivi de rue en rue un itinéraire improvisé , puis je suis tombée en arrêt devant une entrée d’immeuble .

Le n° 1 de la rue de Beaune ( 7 ème arrondissement ) . Cette entrée a attiré mon attention d’abord par son état de dégradation avancée . Et aussi par la beauté de sa décoration . Une belle porte , complètement pourrie à sa base au point de devoir de toute urgence nécessiter des greffes . Deux sphynges sur le dessus tombant en ruine .

Je l’ai pris en photo dans tous les sens .

J’étais toute à ma contemplation quand je fus abordée par un monsieur habitant dans la rue  , il promenait son chien . Nous avons discuté du sort de ce patrimoine en perdition et de l' évolution  de cet immeuble .

Il m’a dit que les copropriétaires de l’immeuble avaient préféré consacrer de l’argent  pour décorer leur cour intérieure plutôt que de pourvoir aux travaux de l’entrée de l’immeuble .

J’ ai trouvé que ces préoccupations concernant le patrimoine privé de Paris étaient  , somme toute , très semblables aux nôtres qui vivons à Liège .

 

P1060559.jpg

 

 

Après quelques recherches voici ce que j'ai trouvé sur le n° 1 rue de Beaune , notice de 1857

(…)

Le n°1, rue de Beaune, est la maison où Voltaire cessa de vivre , âgé de 84 ans, le 30 mai 1778. Le curé de Saint-Sulpice refusa d'inhumer son illustre paroissien, mais il permit qu'on transférât ses dépouilles mortelles à l'abbaye de Scellières ;

Le commendataire de cette abbaye était l'abbé Mignot, qui présida à l'enterrement malgré l'évêque de Troyes. Chacun sait que douze ans plus tard les cendres du philosophe étaient rapportées en triomphe dans cette ville, qui en avait eu peur avant qu'elles fussent tout à fait refroidies. Pourtant, dans une maladie, qui avait précédé la maladie mortuaire, Voltaire avait mandé rue de Beaune l'abbé Gauthier, chapelain des Incurables (des Incurables !) en disant :

Je ne veux pas qu'on jette mon corps à la voirie.

 

P1060554.jpg

 

Cette maison historique appartenait d'ailleurs, au marquis de Villette, que Voltaire traitait comme un fils, après avoir eu pour sa mère des sentiments auxquels pouvait être due cette survivance. Villette avait fait embaumer, avec une louable prévoyance, le corps de son hôte immortel et Mme Denis lui permit d'emporter le cœur au château de Ferney, quand il l'eut acquis.

(…)

P1060555.jpg

 

Ensuite , je suis allée à la découverte des petites galeries et des antiquaires qui foisonnent rue de Beaune .

Quai Voltaire , un antiquaire spécialisé dans le XIX ème et XX siècle mettait  en vente un meuble d'appui de Serrurier-Bovy  en Padouk , prix de vente 45.000 € . Quelle satisfaction , les Liégeois s'apprécient hors de nos frontières .

 

P1060569.jpg

L'opéra Garnier

P1060574.jpg

Un groupe qui fit scandale à son époque , la danse de Carpeaux . L'original est au musée d'Orsay , celui-ci est une réplique de Paul Belmondo

P1060576.jpg

Palais Garnier

P1060583.jpg

La place Vendôme

 

Ce samedi  11/06/11 à 11 h , je suis allé à la séance de dédicaces organisée à la librairie "La Commanderie " rue des airs  , à Liège . Les auteurs Ravenne et Giacometti , après un passage à Bruxelles , venaient présenter leur nouveau livre  : le septième Templier . Une dédicace très sympathique . J'espère qu'ils ont eu le temps de visiter un peu Liège .

 

 

04/06/2011

PARIS

Je suis allée me ressourcer à Paris quelques jours .

 

P1060566.jpg

Quand je sors du métro à l'étoile , je prends la direction de l'avenue Carnot , et malgré l'heure tardive il y avait du soleil . Un cadeau puisqu'au départ à Liège , il faisait particulièrement gris .

P1060564.jpg

Les hôtels des Maréchaux , hôtels particuliers qui bordent  l' Etoile .

P1060517.jpg

Vue du pont Alexandre III , un petit bémol , l'envahissement de certaines statues par des cadenas à souhaits

P1060522.jpg

J'avais il y a un an trouvé cela mignon sur le pont des arts . Mais si la coutume envahit toutes les statues de Paris , c'est du gachis .

 

P1060523.jpg

Le pont Alexandre III , au loin le Grand Palais

P1060514.jpg

Le Grand Palais

P1060603.jpg

Dans le journal ce week-end , l'annonce du décès le 31 mai 2011 de Fanny Germeau à l'âge de 100 ans .

Je me souviens d'avoir été à une  de ses rétrospective à la galerie Arcane , rue Saint Hubert à Liège . J'habitais dans le quartier et de plus je possédais une oeuvre de cette artiste peintre que j'avais découverte tardivement .

Elle était présente dans la galerie  le jour de ma visite , impressionnante , de toute évidence une femme de caractère , j'ai pu lui glisser  timidement que j' avais une de ses oeuvres .

Une huile de la série "Eplucheuse" , elle regarda sur son listing , en disant qu'elle aimait savoir ce que devenait ses oeuvres . Elle lu : Rotary .

Un ange passe .

Je ne lui ai pas expliqué comment j'avais acquis l'oeuvre , ce n'était pas au Rotary .

Chacun achète selon ses moyens , les miens ont toujours été  un peu limités , j'avais acquis la toile en brocante .

Je ne suis ni snob , ni conne ,  le lieu de l'achat n'enlève rien , bien entendu , aux qualités intrinsèques de l'oeuvre .

Je n'ai rien dit , car il faut ménager la fierté des artistes